Le rooftop du restaurant Nū à Lille

Un chantier de l’extrême pour notre métallerie

Peut-être avez-vous entendu parler du restaurant Nū (à prononcer ‘nous’) qui doit ouvrir prochainement face à Euralille ? C’est une ouverture très attendue de la rentrée. Le projet fait d’ailleurs couler beaucoup d’encre : le « restaurant lillois le plus près des étoiles » pour la Voix du Nord ou encore « un bar-restaurant avec rooftop [toit terrasse] géant » (le plus grand de la région !) peut-on lire sur le site Actu des Hauts-de-France.

Outre l’exceptionnel bouche-à-oreille autour de cette brasserie haut de gamme et de son toit terrasse, c’est surtout la complexité du projet qui nous a mis la pression. Mais nous avons relevé le défi de l’architecte Philippe Hurier et serons ravis d’aller goûter la cuisine du chef Maxime Schelstraete tout en profitant de la vue panoramique sur Lille.

 

« Comment gruter 2,5 tonnes de métal au 6e étage en plein centre-ville de Lille ? »

Le restaurant Nü et son rooftop... ouverture prochaine à Lille

Crédit photo Nü Lille

Un projet ambitieux

Tout commence par la demande d’Achille Landron et Maxime Schelstraete, gestionnaires du site, qui ont imaginé ce nouveau lieu lillois. Leur idée : créer une terrasse gigantesque pouvant accueillir une clientèle toute l’année, quelle que soit la température extérieure et faire vivre l’espace avec des événements thématiques, des DJ sets ou encore des concerts privés.

L’architecte, Philippe Hurier, a dessiné pour ce rooftop un bar extérieur partiellement couvert doté d’une structure en métal. Celui-ci devait intégrer différents équipements comme un système de chauffage, de l’éclairage ou encore une sonorisation mais aussi un barbecue.

Sur ses plans, l’ouvrage ressemblait à une aile d’avion avec des bords remontant en biseau pour donner une impression de finesse. Il était donc impératif pour respecter la forme d’affiner le métal aux extrémités, sans pour autant mettre en péril la solidité globale. Autres impératifs : ne laisser aucun renfort visible, utiliser la structure pour intégrer les descentes d’eau pluviales et bien-sûr, apporter un soin extrême aux finitions.

Une structure XXL en plein centre-ville

Installer une structure de 2,5 tonnes et 50m² sur le toit au sixième étage d’un bâtiment n’est pas anodin. D’où la nécessité d’études préalables pour ne prendre aucun risque. D’autant que conformément aux plans, l’ensemble de la charge ne pouvait reposer que sur 4 poteaux.

S’ajoute à cela un environnement hyper-urbain puisque le Swam (c’est le nom du bâtiment) se trouve juste en face du Centre Commercial Euralille. Si concevoir l’ouvrage pouvait constituer un défi, le gruter en plein centre et au 6e étage en était un autre de taille. Il s’agissait de trouver l’emplacement précis sur lequel stationner l’engin sans endommager la chaussée récemment rénovée ni mettre en danger les éléments du sous-sol (gaines et autres trappes techniques très nombreuses à cet endroit). Mais aussi trouver le grutier qui saurait manœuvrer l’ensemble avec une infinie précision pour que la structure soit déposée à son emplacement définitif sur le toit terrasse.

L’architecte nous parle du projet


” La terrasse du Nū était un projet aux nombreuses exigences esthétiques et techniques à commencer par la nécessité d’être à la hauteur du premier rooftop de Lille ! Compte-tenu de son importance, le projet a d’ailleurs été validé en amont par la Mairie de Lille et l’architecte des Bâtiments de France.

L’idée était de concevoir un ensemble convivial et au service d’un usage 4 saisons. Nous avons donc travaillé à la fois sur la sélection de matériaux pérennes pour supporter les écarts de températures mais aussi sur l’intégration de nombreux systèmes techniques, invisibles mais très présents (chauffage, sono…).

L’autre contrainte importante provenait de la taille hors normes de l’ouvrage. Il y a donc eu un important volet bureaux d’études pour le calcul de charges, d’autant que le bâtiment ayant été construit avant le projet de rooftop, la structure n’était pas initialement prévue pour accueillir un bar de 2,5 tonnes. La Manufacture du Métal a quant à elle du réaliser un ensemble à la fois robuste et irréprochable en terme de finition mais aussi trouver une solution pour assurer sa périlleuse installation sur site. “

Philippe Hurier

Architecte DPLG

La terrasse en chiffres :

  • Surface totale : 230m²
  • Surface du bar : 30m²
  • Dimensions du bar : 6,80 x 3,90m
  • Surface couverte : 50m²
  • Dimensions de la couverture du bar : 8,75 x 5,80m

Le covid en contrainte supplémentaire

Tout était bien planifié mais l’arrivée du coronavirus a chamboulé l’organisation. C’est d’abord le chantier du toit terrasse lui-même pris du retard eu égard notamment aux difficultés d’approvisionnement puis la fabrication de l’ouvrage dans nos ateliers qui a débuté pendant le confinement. Malgré tout, le restaurant Nū pourra ouvrir prochainement ses portes aux lillois que l’on imagine nombreux à vouloir découvrir se lieu unique dans leur ville et dans la région.

Zoom sur les matériaux :
Le dessus de la couverture et les poteaux ont été réalisés en aluminium laqué gris clair pour un maximum de discrétion. Le dessous est en alu brossé.
Le bar réalisé par AMG Agencement est en Compact Arpa blanc.